Antoinette Fouque, la mort d'une pionnière de l'émancipation féminine - Idées - Télérama.fr

Antoinette Fouque, la mort d'une pionnière de l'émancipation féminine - Idées - Télérama.fr

L'Alliance des Femmes pour la Démocratie : l'engagement politique d'Antoinette Fouque (http://www.telerama.fr/idees/antoinette-fouque-la-mort-d-une-pionniere-de-l-emancipation-feminine,109016.php)

L’Alliance des Femmes pour la Démocratie combat pour juguler la montée des extrémismesdès lors que les droits des femmes sont toujours en danger en ce début de XXIe siècle. Le concept de parité est au coeur du mouvement Alliance des Femmes pour la Démocratie. L’Alliance des Femmes pour la Démocratie est une structure lancée par Antoinette Fouque (http://www.telerama.fr/idees/antoinette-fouque-la-mort-d-une-pionniere-de-l-emancipation-feminine,109016.php) pendant le bicentenaire de la déclaration des droits de l’homme, en 1989.

Antoinette Fouque tient des conférences au siège des Nations Unies mais aussi partout dans le monde pour promouvoir la cause des femmes. Avec le MLF lors d’une manifestation sous l’Arc de Triomphe, elle clame : « Il y a plus inconnu que le soldat inconnu : sa femme ! ». Elle s'engage aux côtés de femmes en luttes dans le monde comme la Bangladaise Taslima Nasreen et la Kurde Leyla Zana. Antoinette Fouque fonde le Collège de Féminologie, le Club Parité 2000 et l’Observatoire de la Misogynie.

Antoinette Fouque, une jeunesse entre Marseille et Paris

C'est à Marseille qu'elle passe une enfance sereine. Antoinette Fouque fait d'abord des études en région PACA puis rejoint la capitale. La Marseillaise se marie alors qu’elle est encore étudiante. Le père d’Antoinette Fouque est un militant communiste.

Une maison d'édition pour la littérature féminine

C'est en côtoyant les milieux intellectuels parisiens que, Antoinette Fouque voit que les femmes tiennent une place mineure dans le domaine de l’édition. Sa maison d'édition donne l'opportunité à Antoinette Fouque de valoriser la création féminine. Dès 1973, elle lance Les Editions des femmes, en même temps que les Librairies des femmes sur Marseille, Lyon et Paris.

Roland Barthes est son directeur de thèse. Antoinette Fouque prépare un Diplôme d'études approfondies. C’est durant cette période qu’elle côtoie la théoricienne Monique Wittig. La jeune femme a été enseignante après avoir décroché son diplôme Lettres. Antoinette Fouque suit les séminaires de Jacques Lacan dans les années soixante.

Avec d’autres militantes, Antoinette Fouque fait le choix d'enregistrer le MLF avec le statut d’une association, à la fin des années soixante-dix. Cette théoricienne du féminisme lance le Mouvement de Libération des Femmes avec l'appui de différentes militantes. Une nouvelle organisation appelée l'Alliance des femmes pour la démocratie nait sous la houlette d’Antoinette Fouque lorsqu'elle rentre des Etats-Unis à l'aube des années 90. Le Mouvement de libération des femmes a été lancé pour parer une récupération politique.

Partenaires