Encyclopédie Larousse en ligne - Antoinette Fouque


	Encyclopédie Larousse en ligne - Antoinette Fouque

Toutes les luttes ont été soutenues par Antoinette Fouque (Se rendre sur le site Larousse) Selon la militante, l'épouse du soldat inconnu est plus inconnue que lui. C'est la phrase écrite sur une banderole qu'elle brandit lors d'une manifestation du MLF sous l'Arc de Triomphe. Cette militante fonde l’Observatoire de la Misogynie et le Collège de Féminologie. Antoinette Fouque s’engage en particulier avec Aung San Suu Kyi face à au régime militaire en Birmanie.

A la fin des années soixante, Antoinette Fouque fait la connaissance de Jacques Lacan. Son directeur de thèse est le critique littéraire Roland Barthes. La jeune femme décroche un DEA. Durant cette période, elle fréquente Monique Wittig, théoricienne féministe. Au début des années 70, Antoinette Fouque débat au sujet de la sexualité féminine avec la psychanalyste Luce Irigaray.

L'engagement politique d'Antoinette Fouque

Antoinette Fouque fonde l'AFD ou Alliance des Femmes pour la Démocratie au moment du bicentenaire de la révolution française. Membre la commission des droits de la femme au parlement de Strasbourg, Antoinette Fouque assure la vice-présidence. L'AFD se bat pour juguler la poussée de tous les extrémismesparce que les droits des femmes sont encore menacés à l'heure actuelle. La notion d'égalité est au coeur du mouvement.

La créatrice de la féminologie

Antoinette Fouque explique la féminologie dans les pages de 3 essais. La théoricienne abhorre les "-isme", qui font référence à une doctrine. Elle fait par conséquent naître le nom "féminologie". L'auteure n'est pas en accord avec l'existentialisme défendu par Simone de Beauvoir. Bien sûr, Antoinette Fouque a écrit dans divers ouvrages collectifs comme "Génération MLF 1968-2008" ou "Portraits choisis".

Antoinette Fouque, une figure du droit des femmes

L’Alliance des femmes pour la démocratie nait à l’initiative d’Antoinette Fouque à son retour des USA à la toute fin des années 80. Des militantes décident d'enregistrer le MLF comme une association, à la fin de la décennie 70. Le droit des femmes a été la principale lutte de la vie d'Antoinette Fouque.